MOLECULES DE SIGNALISATION REDOX

Que sont les molécules de signalisation Redox?

Notre capacité à rester en bonne santé, à avoir plus d'énergie et une plus grande vitalité dépend du fonctionnement de nos cellules !

 

Les molécules de signalisation Redox sont la base du fonctionnement cellulaire de notre corps.

Elles restaurent un niveau d'information cellulaire et  permettent (en mode interne), aux cellules de tous les tissus, de reprendre un fonctionnement physiologique normal.

Naturel, sans aucun effet secondaire, ces molécules  agissent sur l'ensemble du corps qui se détoxifie et se répare par lui-même. 

Apporter les éléments nécessaires au corps en usage interne est primordial.  

Ces molécules sont proposées également sous forme de gel d'application externe qui accroît très fortement l'efficacité  pour la peau, les muscles et tout autre usage.

La biologie redox (réduction-oxydation) est différente de tout ce qui existe puisqu'il ne s'agit pas de nutrition cellulaire mais de régénération et de communication cellulaire.

ASEA est le nom du laboratoire qui a travaillé sur cette technologie, et qui la commercialise.

Quelques références scientifiques

Mitochondries et molécules de signalisation redox sont fondamentales dans le processus de guérison du corps humain !

Les scientifiques reconnaissent que leur action est vitale dans notre biologie pour un fonctionnement cellulaire optimal.

" L’étude des phénomènes redox intégrée au fonctionnement cellulaire et de leur systèmes de contrôle définit aujourd’hui un nouveau champ des sciences du vivant, la biologie redox, en plein essor

Une meilleure compréhension de la biologie redox et de son impact en physiopathologique constitue un enjeu fondamental en santé humaine car la dérégulation des phénomènes redox est une des causes majeures des maladies, pour la plupart liées au vieillissement, comme les cancers, le diabète, les maladies neuro- dégénératives, métaboliques et inflammatoires. "

Déclaration de Michel TOLEDANO, chercheur à l’Institut de Biologie Intégrative de la Cellule UMR 9198 (Unité Mixte de Recherche - CEA, CNRS, Université Paris Sud)

Réduction du stress oxydatif :

testé en "double aveugle" sur 106 femmes

  © Janvier 2020 par Cornelia Gessler Thérapeute.   Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icône